Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par NOVIAL INSTITUTE SAS

 

 

Vous connaissez les icebergs avec leur partie haute, insignifiante, que l’on regarde fondre. Mais quand on plonge, on voit un bloc énorme souvent inimaginable qui risque même d’entrainer le retournement du bloc de glace par déséquilibre. Nous utilisons volontiers ce modèle pour l’analyse des coûts logistiques.

Mais qu’en est-il de votre ligne de flottaison personnelle émotionnelle ? Pourquoi ne pas surveiller également cette congruence entre la zone visible et intérieure que savent maîtriser les grands communicants ?

Par François CHARLES*

Coach & conseil en stratégie et management, créateur du modèle SPM

Pour bien comprendre ce qui va suivre, je vous propose une autre image. Nombre d’entre vous ont déjà vu ce canard tranquille et impassible qui se déplace en surface mais dont les pattes, immergées et invisibles pédalent à toute vapeur. Les négociateurs aguerris contrôlent cette congruence entre les cotés visibles et cachés. Si le volatile fait cela naturellement, êtes vous capable de garder votre contrôle quand votre corps et votre esprit vous poussent à démontrer de grandes émotions ? Toute chose égale par ailleurs, pouvez-vous dire que tout va bien quand vous suez anormalement,  que vous rougissez ou que vous vous rongez les ongles ou que vous vous pincez le nez plusieurs fois ? Cela ne peut-il pas vous aider a contrario pour détecter si quelqu’un est sincère, vous trompe ou vous manipule ?

Nous pouvons considérer que seuls 30% de nos émotions sont observables et donc que le reste se vit à l’intérieur de nous. L’image du volcan, qui crache parfois ou en continu son venin de cendres sorties des entrailles de la terre, est également intéressante. Certaines omissions ou attentions sélectives à certaines dimensions du vécu, occultant une partie de la réalité, peuvent être dommageables si non contrôlées ou anticipées.

Une personne qui aura su mettre le tamis entre les éléments contrôlables et incontrôlables par apprentissage ou expérience pourra sans doute faire cacher ou savoir ce qu’il souhaite. 

 

Nos émotions sont d’abord perçues par un processus interne de séquences de pensées dans un certain contexte et certaines circonstances dans lesquelles s’inscrivent les événements.

Puis ces émotions sont ressenties dans une sorte d’état interne rempli d’émotions, de sensations et de sentiments avec nos valeurs, sortes de critères plus appréciés.

Nos émotions sont ensuite exprimées par un comportement externe et un langage du corps, de la voix, du regard. Elles utilisent nos critères, normes et standards personnels,  adaptés à l’environnement, sorte de contraintes physique et morales. Elles utilisent nos croyances, certitudes personnelles sans preuves matérielles ni rationnelles en contradiction avec nos généralisations où nous tirons prétexte d’une expérience personnelle pour déboucher sur une conclusion générale. Nous utilisons ces trois portions pour mieux intervenir de façon sélective en coaching d’atteinte d’objectifs.

Cet exercice de congruence est beaucoup utilisé en marketing pour déceler les émotions vraies ou cachées des testeurs de produits ou de vrais clients ou trainant avec eux une intention cachée. Les médecins devraient le maitriser mieux pour gagner du temps dans la détection de la douleur. Le douanier, pas con, comme le disait Fernand Raynaud, sait généralement détecter l’intrus. Mais parfois aussi avec distorsion, sorte de déformation de la réalité (se faire des films…, se raconter des histoires..) car l’erreur est aussi humaine !

Mais parfois, il n’est pas utile de plonger voir la face cachée, la zone d’ombre…

où en est votre ligne de flottaison ?
où en est votre ligne de flottaison ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article