Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par NOVIAL INSTITUTE SAS

 

L’ordre Bénédictin existe depuis plusieurs siècles sans tomber en faillite et en construisant des communautés, en repoussant la mer en Vendée, en asséchant des marais et plantant des vignes en Bourgogne. Bien entendu certaines réalités ont changé mais y-a-t-il néanmoins un secret, une sorte d’élixir source de vie existante et vivante se transmettant depuis quinze siècles ?

Quelles sont les possibles correspondances avec la vie des organisations parmi lesquelles les entreprises, établissements publics et collectivités et qu’auraient-elles à apprendre pour fonctionner et se développer ? Quel seraient les liens avec les méthodes de coaching et de management développées dont certaines existant depuis 3000 ans…?

Par François CHARLES

Coach, conseil et formateur en stratégie et management

La règle peut devenir un livre de chevet du bon sens des organisations. Le but n’est pas de prendre cette règle comme désormais LA règle, ni se convertir, mais s’y pencher en la passant dans le filtre nécessaire de nos réalités actuelles, soit pour en prendre quelques enseignements, soit pour justifier d’autres fonctionnements. A ce titre, les moines peuvent aussi se montrer ouverts à d’autres méthodes de fonctionnement sans forcément remettre en doute la leur.

Parmi les 73 chapitres, certains peuvent être abordés en correspondance avec notre vie quotidienne personnelle et professionnelle. Il y est également possible de retrouver un fil rouge sur les outils de profils de personnalité (MBTI), d’analyse transactionnelle parent, adulte, enfant, sur le PRAJI de la journée, la règle des 3P, le coup de tamis et la courbe du deuil, le style de management, la théorie des organisations, le blason, l’écoute active, les degrés d’autonomie, la position méta … que vous retrouvez dans mes nombreux articles et formations en stratégie et management

Je citerai quelques titres de chapitres évocateurs sur lesquels peut s’effectuer un travail lors de séminaires en quasi immersion pour responsables d’organisations : de la convocation des frères au conseil ; des qualités requises par l’Abbé ; quels sont les instruments pour bien agir ; de l’obéissance ; de l’amour du silence ; de l’humilité ; de l’exclusion pour fautes ; quelles sollicitude l’Abbé doit témoigner aux exclus ; de ceux qui, souvent repris, ne veulent pas se corriger ; des qualités requises du Cellérier du monastère ; si tous doivent recevoir le nécessaire de manière uniforme ; des frères malades ; du lecteur de semaine ; que nul ne parle après complies ; de ceux qui arrivent en retard ; comment les exclus feront réparation ; des fautes commises ailleurs ; des artisans du monastère ; du travail manuel quotidien ; des hôtes à recevoir ; que nul au monastère n’ose prendre la défense d’autrui ; comment recevoir les moines étrangers ; du rang dans la communauté ; du prieur du monastère ; si un frère se voit enjoindre quelque chose d’impossible.

A titre d’exemple, pour celles et qui ne courront pas acheter la règle en librairie, je me permettrai de citer quelques passages et certaines correspondances du chapitre 3, « de la convocation des frères au conseil » recommandé par un frère en Bourgogne. On y parle de la façon de conduite une réunion pour traiter d’affaires importantes. « la décision dépend de l’Abbé » « tous doivent être convoqués » rappelant les formes de leadership. « les frères donneront leur avis en toute humilité » donnent un correspondance sur la conduite de réunion sans forcément avoir besoin d’écoute individuelle pour gommer les rivalités apparentes entre les sous-groupes.

Je vous inviterai ensuite à imaginer votre miroir et votre coup de tamis sur les lignes suivantes de ce chapitre : « de même qu’il convient aux disciples d’obéir, de même il revient au maître de tout régler avec prévoyance et justice » « nul ne suivra le désir de son propre cœur » « pour les affaires de moindre importance, il lui suffira du conseil des anciens » « fais tout avec conseil, et, la chose faite, tu n’auras pas à t’en repentir »

 Certains passages du livre de Benoit XVI sont tout aussi intéressants à analyser.

La règle de Saint Benoit au secours des organisations

Commenter cet article