Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par NOVIAL INSTITUTE SAS

 

Il y a des mots ou des phrases que l’on emploie sans décodeurs à l’intention de nos interlocuteurs un peu comme quand on envoie un fax sans regarder l’accusé de réception. On blâme ensuite le récepteur d’avoir mal reçu ou mal compris alors que l’erreur vient parfois de l’émetteur : nous.

Au même titre que l’on peut réfléchir avant de passer sa ligne imaginaire et avancer sur ses deux pieds, il est possible de retenir ses mots ou de les adapter avant qu’ils ne fassent certains dégâts pour les autres ou pour nous-mêmes, sauf bien entendu en connaissance de cause. Le ton peut parfois nous éclairer sauf quand il s’agit d’un email ou d’un sms !

Par François CHARLES

Coach, conseil et formateur en stratégie et management

On peut dire « bon vent » aux skippers du Vendée Globe et on peut dire « bon vent » à une personne qui vous dit au revoir et que vous n’avez pas envie de revoir. Mais dire bon vent à quelqu’un qui vous donne un nouveau numéro de téléphone pourra signifier « profite bien de ce nouveau départ » ou « eh bien garde-le pour toi ». Chacun ses « lunettes » ou ses « écouteurs ». Même si vous l’avez dit sans intention mauvaise, ne vous étonnez pas si vous n’avez plus de nouvelles ou recevez une remarque bizarre…

C’est comme ces mots de « sale gosse » que me disait un de mes frères quand j’étais jeune (plus jeune…) de façon gentille mais aussi de façon méchante.

Cela me rappelle cette histoire du prisonnier qui attendait à un étage plus haut et qui fut abattu quand le supérieur envoya un… « Descendez-le ! »

Cela me fait penser à ce confrère africain qui ne comprenait pas que le « continent » était pour moi l’Europe.

Les exemples ne manquent pas.

E reconnais qu’essayer de se mettre toujours à la place de l’autre en écoute active est parfois usant et qu’il est par contre facile de balancer que l’autre est « susceptible » pour éviter de s’excuser quand on s’est aperçu de l’erreur, sauf quand on ne comprend pas pourquoi on devrait le faire.

Si vous persévérez dans l’incompréhension, allez plutôt demander à votre cheval ! Non, je ne plaisante pas … ce n’est pas une moquerie ni un rejet ! On utilise beaucoup la relation équipe pour le management … A quoi aviez vous pensé ??

Allez bon vent ! (…) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article