Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par NOVIAL INSTITUTE SAS

Hier soir je suis allé voir, avec une amie lionne 8 de l'ennéagramme qui avait rentré ses belles griffes, un film distrayant : casse tete chinois, réalisé par Cédric Klapisch interpérété notamment par Romain Duris (Xavier) et Audrey Tautou, Cécile De France. Je ne me ferai pas critique de cinéma mais je tenais à vous faire partager un passage et une métaphore psychologique très représentatifs de ce que nous enseignons dans la compréhension de la vie et de son évolution.

Un personnage présente à Xavier un canevas très joli dont je ne me souviens plus le dessin. Mais ensuite il le retourna "regarde, ce n'est pas beau, on voit tous les fils mais on distingue comment ils sont enchevetrés. C'est la face cachée de la vie que l'on comprend par la suite".

Ce passage me fait aussi penser aux palissades trompe l'oeil que l'on dressait au passage de la Grande Catherine de Russie pour faire croire qu'elle traversait des villes et des villages de bonnes tenues.

Notre immeuble de vie est créé à la naissance par notre génétique mais aussi par les événements très positifs ou très négatifs que nous allons vivre en petite enfance et que nous allons reproduire ou compenser toute notre vie. Puis nous serons influencé par notre environnement familial, relationnel, scolaire et professionnel.

Si nous marchons sur deux pieds avec un pied d'appel que nous découvrons lors de notre scolarité et parfois que nous oublions, la vie est faite de la meme manière avec ses préférances de fonctionnement et ses zones de stress et d'ombre, le côté obscur. Nous mettons des mots dessus comme avec les fonctions du MBTI, les fleches transverses de l'énnéagramme ou les étages de la Process Comm.

Dans la vie nous aimons voir les choses agréables et parfois nous sommes confrontés au coté face et obscur et obligés de le gérer avec effort. Nous sommes souvent protégés dans notre enfance et ensuite tentons de vivre avec bien etre. Souvent nous découvrons cette face cachée après 50 ans où nous n'avons plus peur de retourner le canevas et prendre le temps de découvrir d'analyser enfin les réalités de la vie. Dommage pour les bébés échangés dont on entend les histoires fréquentes car certains voient toujours la belle face alors que d'autres voient souvent l'autre.

Que cela ne vous empeche pas de faire des canevas. Et n'oubliez pas non plus, qu'en retournant un canevas ou un tableau ancien, on peut aussi y voir de belles surprises et de jolis souvenirs.

F CHARLES

NOVIAL INSTITUTE

coaching, conseil et formation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article