Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par NOVIAL INSTITUTE SAS

Nos journées de travail ou nos journées de vie peuvent etre gérées pour maitriser au mieux nos énergies, nos relations et éviter de planter des clous. Le PRAJI ® de l’analyse transactionnelle peut vous aider à trouver le bon équilibre à moins que vous en ayez perdu les clés.

Par François CHARLES

Coach, conseil, formateur et auteur en stratégie et management et développement personnel

Imaginez un meuble à 6 tiroirs. Pour une journée équilibrée, tous ces tiroirs doivent volontairement être tirés ou sont susceptibles de l’être par d’autres, au moins une fois, peu en importe l’ordre. Cet exercice sera plus ou moins facile pour les extravertis, les introvertis, les pragmatiques ou les conceptuels, les travaillomanes ou les empathiques qui privilégient trop certains ou en oublient d’autres considérant qu’ils ne sont pas utiles. Les pourcentages attribués à chaque tiroir peuvent être légèrement différents en fonction des réalités des environnements considérés.

Le premier tiroir est le « Passe-temps » qui inclut les bavardages non impliquant, qui s’apparente à une action sans engagement, sans jouer, où il s’agit par exemple de prendre un café puis de se remettre à travailler. On peut estimer qu’il peut occuper 3% de notre temps.

Le second tiroir est le « Retrait » physique ou mental du contact avec les autres, souvent par besoin de repos ou de concentration. Il est précieux pour les introvertis et présente souvent un effort pour ceux qui se ressourcent généralement avec les autres. Donnons-lui 7%.

Le troisième tiroir est celui des « Rituels ». Ils sont d’abord sociaux courants quasi programmés mais parfois oubliés comme savoir dire bonjour. Lors de l’activité, il conviendra d’être vigilant sur les règles de comportement de l’entreprise. Après le travail, il s’agira aussi de faire son « 5S » d’intelligence économique, sociétale ou de simple vie en communauté comme ranger ses affaires, couper l’ordinateur, éteindre la lumière. Dans ce sens, ces rituels sont importants et peuvent se voir attribuer un 10 %.

Le quatrième est celui de « l’Activité », du travail, de l’échange d’informations avec concentration de l’énergie pour atteindre un but. Les personnes qui suivent nos séminaires management monastiques notent une application particulière pour les moines qui doivent faire cohabiter une « activité spirituelle » individuelle et collective ainsi qu’une activité de travail pour subsister sans chercher à s’enrichir. L’activité est principale et représente 75%.

Vient ensuite celui des « Jeux » d’apparence socialement corrects mais en fait négatifs et liés à la manipulation émotionnelle avec le risque d’être pris dans l’engrenage de deux joueurs : « alors ce voyage au Maroc ?! » (toujours en vacances celui-là…). Même s’ils correspondent à certains besoins psychologiques, ne leur laissons pas plus de 1 % hors mis les jeux de négociation faisant partie du travail.

Vient enfin le tiroir de « l’Intimité » franche, authentique, sans message caché : « j’ai un problème personnel » ou « j’ai un problème avec toi, je ne peux communiquer, je voulais que tu le saches… » avec un besoin de retrait dès qu’elle est vécue. Elle peut éviter certains coups de théâtre ou prendre sa place dans un marchandage du deuil. Accordons-lui au moins 4 % car, même si délicate, elle est nécessaire à une relation saine et constructive surtout en groupe.

Comment gérez-vous votre meuble de vie au quotidien ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article